Terriers

 

Nous présentons ici une sélection des terriers que nous avons expertisés, puis vendus pour le compte des propriétaires.

 

Nota bene : mon neveu me demande s'il y a des renards ou des blaireaux dans les terriers ... Je précise donc qu'ici, un terrier n'est pas la maison de "nos amis les animaux de la forêt " : c'est un registre manuscrit dans lequel étaient décrites les propriétés terriennes tenues par différentes personnes. Merci Thibault !

 

Les terriers sont une des sources les plus précieuses pour l'histoire de nos villages, de nos petites contrées. Chaque parcelle de terre y est précisément décrite : nom de son tenancier, cens ou rente auxquels elle est tenue, confins, surface, plantations etc. 

 

Ces documents permettent de retracer l'utilisation agricole des terres, parfois sur quelques siècles. Ils sont particulièrement utiles pour l'histoire des familles, car pour le chercheur ils prennent en quelque sorte le relais des registres paroissiaux : là où les plus anciens registres paroissiaux remontent au XVIe siècle, on peut trouver des terriers du XVe.

 

Les terriers ont malheureusement souffert de ces hordes de bourgeois imbéciles et d'avocats ratés qui, sous couvert d'élection, ont tyrannisé la France à partir de 1789. Un décret du 17 juillet 1793 a même ordonné que les terriers soient rassemblés dans chaque municipalité, pour y être brûlés sur la place publique lors de cérémonies ridicules où quelques abrutis avinés, hurlant et trébuchant autour du feu sacrilège où s'anéantissait notre mémoire commune, prétendaient célébrer ainsi l'avènement d'un "peuple régénéré" ! 

 

Hélas, en brûlant les terriers, parfois vieux de trois ou quatre siècles, ce n'était pas la féodalité qui était abolie : c'était l'histoire du peuple ! Car dans ces vieux terriers, ce n'étaient pas les généalogies seigneuriales que l'on trouvait : c'était la vie, la propriété et le travail de huit ou dix générations de paysans, de vignerons, d'éleveurs, de meuniers, de journaliers, de bergers, de laboureurs !

 

Heureusement, il s'est trouvé des gens intelligents qui ont désobéi à ces décrets tyranniques, et qui ont caché et protégé ces terriers au risque de leur vie ! Car il ne faisait pas bon, durant ces heures les plus horribles de notre histoire, de faire mine de désobéir aux lois censées être l'expression de la volonté générale !

 

Ces terriers que la révolution avait ordonné de brûler, la république les achète aujourd'hui aux descendants des gens à qui elle aurait fait couper la tête si l'on avait découvert qu'ils les avaient conservés ! Ce n'est que justice. On peut toujours rêver que ladite république reconnaisse ses torts, demande pardon au peuple, et dise merci à ceux qui lui ont désobéi !

 


 

Terrier et reconnaissance passés au profit de Pierre, évêque de Maguelonne, comte de Melgueil & Montferrant, dans les lieux suivants : château de Roquette, Saint Pierre de Valfenis, de Froget, Saint Étienne de Viols, château de Londres, Saint Martin de Londres, Sainte Marie de Londres, Saint Baudille de Putois. 1416.
Registre manuscrit in-folio, 105 feuillets de parchemin.
 
Vendu 3 600 euros lors de la vente aux enchères organisée à Drouot le 1er juillet 2003.
   

 

Terrier mauriac femme def

 

Terrier de mauriac homme

Fragment du terrier du monastère de Mauriac, ordre de Saint-Benoît, au diocèse de Clermont. 1474.
Sept grandes lettrines.
 
Vendu 2 250 euros, en juin 2002.
 


Terrier de la seigneurie de Challes (actuellement département de l'Ain), pour Laurent de Gorrevod. 1509-1515. Gros registre manuscrit, de plus de 800 feuillets.
Cédé 16 000 euros aux Archives départementales de l'Ain, en 2008.
 

    

Terrier de la seigneurie de Collonge la Madeleine (actuellement département de Saône et Loire), pour Pierre Ailleboust. 1530. Registre manuscrit, de 277 feuillets.
présenté à la vente aux enchères du 25 juin 2011, chez maître Millon (Quartier Drouot, salle VV).
 
 

 

Lettrine terrier 1557 1

 

Lettrine terrier 1557 2

 

Lettrine terrier 1557 3
 
Terrier pour François de Chaussin, pour Chilly le Vignoble, Collans, Courbouzon, Frébuans, Trénay, Saint Laurent la Roche, Millet, Condamine, Montmorot, Rotalier, Grusse, Sainte-Agnès, Vercia, Paisia, Bonnaisod et Cesancey. 1557.
Gros registre de 466 feuillets de papier. Nombreuses lettrines.

Vendu 3 000 euros lors de la vente aux enchères organisée à Drouot le 20 mars 2002.
 


Terrier et aveu de la principauté de Joinville, rendu au Roi par Henry de Lorraine, duc de Guise et prince de Joinville. 1576 (copie faite en 1750).
Gros registre manuscrit, 754 feuillets.
 
Vendu 1 500 euros (vente aux enchères à Drouot, juin 2002). Acquis par l'État.
 

 
Terrier et aveu du comté d'Eu, rendu au Roi par Henry de Lorraine, duc de Guise et de Chevreuse, prince de Joinville, comte d'Eu. 20 mai 1585.
Registre manuscrit.
 
Estimé 1 000 euros en 2002.
 

  
Terrier du pouzin a
 
Terrier du pouzin b
 
Terrier de la seigneurie du Pouzin (Vivarais). 1611-1615.
 
Vendu 4 200 euros lors de la vente aux enchères organisée à Drouot le 29 mai 2009. Acquis par l'État.
 
 
 

Chartrier-terrier de la seigneurie de La Chaussaire (Mauges) 1624-1675.

Vendu 4 000 euros lors de la vente aux enchères organisée à Drouot le 19 mars 2010. Acquis par l'État.
   


Terrier pour le grand-prieur d'Auvergne, aux lieus de Pous, de Varennes et de Concorres, à cause de la commanderie de Saint Jean de la Chevalerie du Puy en Velay. 1628.
Registre manuscrit.
 
Vendu 620 euros (vente aux enchères à Drouot, juin 2002).
 

 
Terrier de la maison de Tartifume et dépendances (Anjou). 1664-1774.
Registre manuscrit.
 
Estimé 1 000 euros en 2002.
   

Terrier et dépouillement des reconnaissances des tenanciers du patrimoine, en faveur de Messire François de Gordièges seigneur de Mazières. 1668.
Registre manuscrit, 123 feuillets.
 
Vendu 900 euros en 2002.
   

 

Chateau de herisson 1

Terrier de la châtellenie de Hérisson. 1679-1682.
Registre manuscrit, 964 pages. Plus un plan en couleurs.
 
Vendu 1 900 euros (vente aux enchères à Drouot, le 3 juin 2002).
 

 
Champagne. Terrier du duché de Châteauvilain.1703-1718.
Registre in-folio, 1075 pages; relié en peau de daim.
 
Vendu 2 000 euros (vente aux enchères à Drouot, 3 juin 2002). Acquis par l'État.
 

   
Chartain & Yvelines. Inventaire général des titres, des bailliages, terres, seigneuries et fiefs des Clayes, La Cranne, La Houssaye, la Douderie, le Foiret, appartenants à messire Julien Denis Coignet, chevalier, conseiller du Roy et sa cour de Parlement, situez au Val de Gallic, près Villepreux, diocèse de Chartres.1739.
Registre in-folio, plein veau, aux armes.
 
Estimé 1 500 euros (avril 2005).
 


Terriers de Massy, Chilly & Longjumeau 1776-1780.
 

 
Bornement général des biens du marquis de Thuisy, à Saint Souplet et Saint Rémy de Py. 1786-1788.
Registre in-folio
 
Vendu 1 800 euros lors de la vente aux enchères organisée à Drouot le 1er juillet 2003. Acquis par l'État.
 
 
×